Façade de balcon vitrée à côté d'un arbre

Économie d’énergie

Les vitrages de balcon Lumon contribuent à l’efficacité énergétique

Au cours des dernières années, l’efficacité énergétique des vitrages de balcon a fait l’objet de plusieurs études scientifiques. Ces études ont montré que les vitrages de balcon contribuent à réduire la consommation de chaleur et à réaliser des économies d’énergie remarquables. Elles ont également démontré que notre système de vitrage de balcon réduit les coûts d’entretien et de rénovation des balcons extérieurs.

Petite fille mignonne en automne lors d'une promenade soufflant des bulles de savon. Enfance, repos actif, concept de style de vie.

Réduction des coûts énergétiques

Le vitrage des balcons peut contribuer à réduire les coûts énergétiques en ajoutant une couche d’isolation supplémentaire. En effet, la maison reste plus chaude en hiver et plus fraîche en été, ce qui réduit le besoin de systèmes de chauffage et de refroidissement. Des études montrent qu’en Europe, les vitrages de balcon réduisent généralement la consommation d’énergie de chauffage de 2 à 20 %.

Amélioration de l’efficacité énergétique

En réduisant la quantité d’énergie nécessaire au chauffage ou au refroidissement de la propriété, le vitrage des balcons contribue à améliorer l’efficacité énergétique globale d’une maison. En moyenne, les balcons vitrés permettent d’économiser 300 kWh d’énergie par rapport aux balcons non vitrés. En termes d’efficacité énergétique, le vitrage de balcon est comparable à une isolation thermique supplémentaire de 100 mm.

La durabilité grâce aux vitrages de balcon

Empreinte CO2 réduite

Si le vitrage du balcon réduit la quantité d’énergie utilisée pour le chauffage ou la climatisation, il réduit également l’empreinte carbone du bâtiment. Cela contribue à atténuer les effets du changement climatique. Le verre et l’aluminium sont des matières premières recyclables. On estime qu’il faut en moyenne un peu plus de trois ans pour compenser les émissions de dioxyde de carbone liées à la fabrication, au transport et à l’installation du produit de vitrage, en tenant compte de l’effet sur l’efficacité énergétique et la protection de la structure du bâtiment.

Deux planificateurs discutent d'un plan de construction

Études sur l’efficacité énergétique avec des vitrages de balcon

En août 2010, le professeur Kimmo Hilliaho a étudié les effets énergétiques des vitrages de balcon à l’université de technologie de Tampere. Les recherches ont été menées en Finlande et complétées par des calculs de référence effectués en Allemagne. La consommation d’énergie de chauffage des balcons vitrés et non vitrés a été comparée à l’aide de mesures énergétiques sur le terrain et de simulations informatiques. En outre, l’impact des différents types de balcons, du type d’isolation thermique et de l’emplacement du balcon (orientation) sur les températures a été étudié.

Façade de bâtiment avec vitrages de balcon Lumon

Résultats de l’étude : Effets sur les économies d’énergie du vitrage des balcons


Les simulations ont montré que les économies d’énergie de chauffage dans un appartement type grâce à un vitrage de balcon dans les conditions climatiques finlandaises se situent entre 3,4% et 10,7%. La plupart des économies d’énergie ont été réalisées dans des logements situés dans des immeubles datant des années 1970.

Les mêmes calculs ont été effectués pour la France: Là, les économies d’énergie de chauffage réalisées grâce à l’utilisation de vitrages de balcon étaient entre 17,9% (Paris) et 26,7% (Marseille).

Vitrages de balcon Lumon dans un nouveau bâtiment

L’économie réalisée dépend de l’emplacement et du type de balcon


Alors que des économies importantes ont été constatées sur tous les types de balcons, les vitrages des balcons intérieurs ou des loggias (avec des murs latéraux) permettent de réaliser des économies plus importantes que les vitrages des balcons extérieurs en L ou en U. Les économies sont légèrement plus élevées pour les balcons orientés vers le sud. Bon à savoir : la largeur des interstices/joints entre vitrages n’a qu’une faible influence sur les économies d’énergie.

Dans tous les cas, les économies d’énergie ont été maximisées en laissant le vitrage du balcon fermé en hiver et ouvert en été.

Économies supplémentaires grâce à la réduction de la température intérieure

L’étude a également révélé que la réduction des pertes de chaleur et des courants d’air avait un impact sur les habitudes de chauffage. Les pièces situées derrière les balcons vitrés étaient en moyenne 0,5 degré plus fraîches que les pièces comparables sans vitrage. Les occupants ont chauffé les pièces de 0,5 à 1 degré de moins sans effet négatif sur le confort.

Vous êtes concepteur ou architecte et vous souhaitez en savoir plus sur le thème de l’efficacité énergétique grâce aux vitrages de balcon ? Alors prenez contact avec nous dès aujourd’hui et nous vous enverrons des informations détaillées.

Demandez un devis ou plus d’informations

Nous sommes heureux de répondre à toutes les questions concernant nos produits et solutions à toutes les étapes du projet.

Façade vitrée du balcon

Facteurs d’influence sur l’efficacité énergétique

Les études ont pris en compte plusieurs facteurs d’influence qui ont un impact sur le montant des économies d’énergie. Ainsi, les balcons orientés vers le sud sont ceux qui profitent le plus de la chaleur du soleil. En outre, selon Kimmo Hilliaho, les balcons situés à l’intérieur (trois côtés entourés d’un mur extérieur) se prêtent parfaitement à un vitrage de balcon. Mais les balcons extérieurs peuvent également contribuer fortement à l’efficacité énergétique, selon la constellation. Les balcons allongés du côté sud, par exemple, réduisent les pertes de chaleur du bâtiment. En revanche, les petits balcons en saillie, qui sont principalement à l’ombre, ne contribuent pas nécessairement à de grandes économies d’énergie.

Le principal facteur d’influence des études était le comportement en matière d’aération. Les meilleurs résultats ont été obtenus lorsque l’air n’entrait pas directement de l’extérieur, mais par les portes ou, le cas échéant, par les fenêtres situées derrière le vitrage du balcon.

L’efficacité d’un balcon vitré en tant que solution d’économie d’énergie dépend des températures générées derrière le vitrage. Outre les conditions météorologiques, celles-ci sont largement influencées par l’isolation thermique du mur extérieur du bâtiment. Ceci est particulièrement important lors du calcul des avantages en termes d’économie d’énergie obtenus grâce à un balcon vitré lors de la rénovation d’un bâtiment ancien existant. En règle générale, plus le bâtiment est ancien, plus la chaleur est transmise de l’intérieur au balcon vitré.

Carte du potentiel d'économie d'énergie des vitrages de balcon en Europe

Autres résultats d’études à l’échelle européenne et mondiale

Des études similaires menées au Canada ont donné des résultats encore plus impressionnants, avec des économies allant jusqu’à 18,3% à Vancouver et jusqu’à 15,9% à Toronto.
L’illustration suivante montre les économies d’énergie qui, selon les calculs de simulation, peuvent être réalisées dans des conditions optimales dans différentes villes européennes, et même jusqu’à 17,3% à Londres.

Source : Potentiel d’économie d’énergie des espaces vitrés : analyse de sensibilité, Kimmo Hilliaho, Eerik Mäkitalo et Jukka Lahdensivu, Tampere University of Technology, 12 avril 2015

Conclusion : un vitrage de balcon vaut la peine

Des vitrages de balcon correctement planifiés et installés offrent aux habitants et aux propriétaires d’appartements non seulement un confort d’habitation supplémentaire, mais contribuent également à l’efficacité énergétique des locaux situés derrière. L’installation de vitrages de balcon s’avère particulièrement rentable dans les immeubles des années 1960 et 1970. Des économies substantielles ont également été réalisées dans des immeubles plus récents avec une entrée d’air de compensation par le balcon vitré.