Les vitrages de balcon Lumon favorisent les économies d’énergie

Economisez jusqu’à 10.7 % et, en moyenne 5.9 %,  sur la consommation de chauffage dans une résidence. Ces excellents résultats ont été obtenus par Kimmo Hilliaho dans une étude sur les avantages d’un vitrage de balcon sur les économies d’énergie à l’Université de Technologie de Tampere en août 2010.

La recherche a été conduite en Finlande et complétée avec des études réalisées en Allemagne. Les consommations d’énergie d’appartements équipés de vitrages de balcon et celles d’appartements non-équipés ont été comparé à l’aide d’appareils de mesure sur site ainsi que de simulations par ordinateur. 

Nouveau, une vérible zone tampon

Les résultats montrent que l’espace tampon créé par la mise en oeuvre d’un système vitré favorise les économies d’énergie. Dans le meilleur des cas, la fonction des balcons vitrés assimilés à un coupe-vent, permet aux propriétaires de réduire la température de plus de 1°C dans les pièces adjacentes à leurs balcons. Ceci permet aux propriétaires  de faire des économies d’énergie et d’améliorer leur confort de vie.

Les balcons encastrés (avec des murs de chaque côté) présentent de meilleurs résultats en matière d’économie d’énergie que les balcons en forme de L ou de U.

Les économies réalisées sur les balcons exposés sud sont légèrement plus élevées que celles réalisées sur les autres balcons. Cependant, quelque soit l’exposition, les économies réalisées restent importantes. L’espace entre les vitres n’a que peu d’incidence sur les résultats. Par contre,  la façon dont les habitants utilisent les systèmes impacte directement le niveau des économies d’énergie.

Dans la majorité des cas, les scandinaves  connaissent la meilleure manière d’utiliser les balcons vitrés pour réaliser des économies d’énergie : les vitres doivent rester fermées en hiver et ouvertes en été. Cependant, des instructions détaillées sont très utiles pour réaliser des économies maximales.

Des économies plus élevées en Allemagne

La recherche a été complétée avec des calculs énergétiques réalisés sur certaines habitations à Berlin qui étaient comparables aux habitations finlandaises de l’étude.

Les économies de chauffage réalisées à travers l’utilisation d’un balcon vitré ont varié de 5.6 à 12 % à Berlin. Les solutions en verre ont été plus bénéfiques dans les immeubles avec des façades de balcon exposées sud et une neutralisation de l’air sur le balcon. C’est la fonction de zone tampon qui a eu le plus d’impact sur les économies d’énergie. En moyenne, les économies de chauffage en Allemagne ont atteint 8.2 %, ce qui est plus qu’en Finlande.

La solution la plus payante

Conserver les structures en bon état et maintenir les coûts d’entretien à un niveau raisonnable a un impact direct sur les charges de coproprièté, et la satisfaction des résidents. En plus d’offrir plus de confort, la mise oeuvre de système de vitrage sur les balcons génèrent des économies financières directes.

La conclusion des résultats des recherches publiées à Tampere est claire : équiper tous les immeubles construits dans les années 1960 et 1970 avec des vitrages de balcon présentent de réels bénéfices. Outre les économies d’énergie, les vitrages pourraient apporter d’autres bénéfices financiers subtantiels. Selon la recherche élaborée par D.Sc. (Technologie) Jussi Mattila, équiper les balcons de vitrages a un impact sur la condition générale des constructions, comme repousser le besoin de rénovation des balcons de 6 à 10 ans.